Réforme de la Champions League, oui mais non

Liverpool vs Tottenham. L’affiche de cette finale de Champions League est un enseignement pour tous ceux qui rêvent de réformer la compétition : oui le football est formidable, imprévisible, à suspens, excitant et renversant et c’est pour cela qu’on l’aime. Les gros, ceux qui seraient favoriser par la réforme prévue par l’UEFA ne sont plus là et le scénario inédit de cette édition 2018-2019 a tenu en haleine tous les fans de football. Le football c’est l’imprévu, la surprise, la stupéfaction, la tristesse, la désillusion et la réforme de Champions League va à l’encontre de beaucoup de ces adjectifs pour devenir une compétition favorisante, élitiste, pré-écrite. Alors qu’aujourd’hui, n’importe quelle équipe peut accéder à la Champions League sur un coup de chance, le hasard, l’idée d’y accéder, de la toucher même d’un orteil serait à oublier pour de nombreux clubs. On dit souvent que la compétition de la coupe aux grandes oreilles est la plus belle car la plus difficile et la plus accessible en même temps sauf que là, l’accessibilité de celle-ci sera à rayer. Fini Marseille, Bordeaux, Saint-Etienne ou même Lille qui y aura accès l’an prochain, seul le PSG, Monaco et Lyon pourraient défendre les couleurs de la Ligue 1 Conforama d’après ce qu’a présenté l’UEFA hier.

Aleksander Ceferin avait pourtant bien dit que tant qu’il serait à la tête de l’institution européenne, aucune réforme de la Ligue des Champions était à prévoir et pourtant, c’est un tout autre discours qui a été tenu auprès des représentants des ligues européennes hier. Une présentation d’une Champions League remodelée a été faite ainsi qu’un Ligue Europa 2 et les contours de celles-ci sont conformes à ce qui a filtré dans la presse ces dernières semaines. Une réforme avec prise d’effet prévue pour 2024 et qui devrait être votée lors d’un COMEX prévu en fin d’année 2019 puisque l’UEFA souhaite acter ses contours avant la saison 2020-2021 pour établir les équipes qualifiées sur la base des quatre dernières saisons de Ligue des Champions.

Une ligue qui favorise les géants d’Europe…

Tout l’intérêt de cette ligue est de favoriser les gros d’Europe. En effet, le format prévu de 32 équipes réparties en 4 poules de 8 permettra à 24 équipes d’avoir une place permanente dans cette compétition basée sur leurs résultats lors des 4 dernières saisons de Champions League avant 2020-2021. 8 places seulement seront ouvertes chaque année : 4 pour les 4 demi-finalistes de la Ligue Europa, 4 pour les vainqueurs de ligues mineures (encore à établir). Dans chaque poule, les 6 premiers seront qualifiés pour la prochaine édition de la Champions League mais seul les 4 premiers accéderont au tour suivant de la compétition en match à élimination direct tandis que le 5ème et le 6ème seraient relégués en Europa League. Un système qui permet aux plus forts de rester les plus forts mais qui signifie qu’il faut être très compétitif et au meilleur de sa forme lors des 14 matchs de la phase de poule (vs 6 actuellement). Les meilleurs effectifs seront donc alignés pour être sûrs de ne pas perdre sa place et logiquement, cela devrait impacter le spectacle des ligues domestiques.

… mais qui est un argument pour développer la formation des joueurs

Alors que le mercato 2023 devrait être très animé afin de se constituer la meilleure équipe possible pour être le plus compétitif en Champions League et préserver sa place dans cette ligue semi-fermée, cette obligation de compétitivité inquiète les ligues domestiques. Si les clubs alignent leurs meilleurs joueurs en Champions League, continueront-ils à les faire jouer dans leur championnat domestique ? Pas sûr. Un joueur de football est humain, non un robot, et la multiplication des matchs va être compliquée. 8 matchs en plus rien qu’en phase de poule ajouté au championnat, aux coupes, aux matchs internationaux… C’est entre 70 et 80 matchs que pourrait jouer un joueur international. Verrons-nous des effectifs B alignés en championnat ? La réponse est fort probable mais cela rendra-t-il service aux championnats domestiques ? Peu probable. Sans ses stars et ses gros noms, l’enjeu est moindre, les droits TV également et surtout, les adversaires seront donc négligés et pris de haut car on considérera qu’ils n’affronteront pas la « vraie » équipe du club. Le seul bon point sera de développer encore plus la formation pour accompagner l’éclosion de jeunes joueurs qui brilleront en championnat avant, sur le long terme, d’accéder aux matchs de cette ligue semi-fermée.

Des revenus qui seraient en hausse…

Alors pourquoi soudainement l’UEFA propose une réforme ? Pour gagner plus d’argent. Cela a été la même chose avec la Ligue des Nations. Pourquoi laisser les revenus de matchs amicaux aux fédérations quand on peut leur imposer une nouvelle compétition et en tirer des droits marketing, des revenus de billetteries et des droits TV ? Avec cette réforme, l’UEFA veut rendre encore plus compétitive et élitiste la Champions League pour que ses revenus s’accroissent. Augmenter ses droits marketing avec des packages sponsors de plus en plus élevés, permettre aux équipes de jouer plus de matchs donc obtenir plus de revenus de billetterie et de match day, vendre plus chers les droits d’une compétition qui regroupe les plus grandes stars de la planète. On parle ici de 900M€ de droits TV par saison, un record. Entre 40 et 50M€ en plus par saison pour les clubs.

… tout comme le nombre de matchs joués

Il n’y aura pas qu’une augmentation de revenus au programme mais aussi de matchs. Comme dit précédemment, de 6 matchs de poule actuellement on passerait à 14. 70 à 80 matchs prévus pour un joueur international par an. Une Champions League déplacée au week-end qui forcerait à jouer les championnats domestiques en semaine, sans oublier les coupes nationales. Sur 40 week-ends actuellement, l’UEFA permettrait aux championnats domestiques d’en utiliser que 20 en les obligeant ainsi à devoir trouver des dates en semaine pour organiser leurs compétitions. Il y a donc une nouvelle question qui se pose avec cette réforme : faut-il aussi réformer les championnats domestiques ?

Une réforme des ligues domestiques dans le viseur

20 week-ends en moins par saison, des effectifs B en championnat, des droits TV qui vont forcément en pâtir… Vous vous demandez encore pourquoi les championnats domestiques râlent ? Beaucoup de questions se posent sur le format actuel de la Ligue 1 Conforama par exemple. Faut-il passer de 20 à 16 équipes ? Supprimer une Coupe entre la Coupe de France et la Coupe de la Ligue ? Instaurer une Ligue 3 pour mieux équilibrer la répartition des clubs et pour éviter de retrouver des équipes de milieu de tableau de Domino’s Ligue 2 à être relégué et jouer face à des réserves d’équipes de Ligue 1 Conforama qui jouent déjà en Nationale 2 aujourd’hui ? Les dirigeants du football français sont contres cette réforme et menaçaient même de supprimer des revenus de droits TV aux clubs participants à la Champions League pour équilibrer la répartition des revenus. Une autre question se pose également c’est la dépendance des clubs français à ces droits TV alors que d’autres championnats ont réussi à équilibrer leurs comptes grâce aux droits marketing. Beaucoup de questions se posent et restent en suspens mais que ce soit la LFP ou La Liga, les voyants sont au rouge. En Allemagne on sait qu’il faut une réforme et on est prêt à discuter.

Du coup, moi en tant que fan de football, la question principale que je me pose est : est-ce que cette réforme est en faveur du football et des supporters ou en faveur du business et des revenus de l’UEFA ? La réponse est limpide et ce n’est donc pas le principe de faire une réforme qui me dérange mais celui d’en faire une qui ne sert pas les bons intérêts. On supprime ici tout ce qui fait de la Champions League une compétition si spéciale à savoir son imprévue, son mérite et sa diversité.

Publicités
Romane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s