Ramenez l’eCoupe à la Maison

A première vue, ce dimanche 14 avril était surtout un dimanche où Clémence Calvin, récemment suspendue par l’AFLD, allait prendre le départ du marathon de Paris après le lever de sa suspension. Tous les médias, tout le monde, avaient les yeux rivés sur elle pour savoir si elle se présenterait bien et si, plus forte que les articles qui ont décortiqué sa vie ces derniers jours, elle allait réussir à affronter la pression. La réponse est oui, la réponse est qu’elle a même battu le record de France en terminant 4èmeen 2h 23 min 41 sec. Néanmoins, bien qu’il est important d’applaudir tous les marathoniens de Paris, ce n’est pas le seul événement sportif qui aura marqué ce dimanche. 

D’abord il y a eu Lewis Hamilton qui a remporté le 1000èmeGrand Prix de Formule 1 en Chine et une course surprenante durant laquelle Ferrari a demandé à Charles Leclerc de laisser passer son compatriote Sebastian Vettel, troisième de la course. Ensuite on a suivi avec excitation Paris-Roubaix et ses 29 secteurs pavés. Paris-Roubaix finalement c’est un peu comme Koh-Lanta, secteur après secteur, les coureurs lâchent et sur le vélodrome, il n’en reste que deux qui se regardent pour savoir lequel sprintera le premier à la sortie du dernier virage un peu comme sur les poteaux. Cette année, l’expérience à parler et Philippe Gilbert a décroché son quatrième monument après le Tour des Flandres, le Tour de Lombardie et Liège-Bastogne-Liège. Un peu plus tard dans la soirée, c’est du côté d’Augusta qu’il fallait tourner les yeux pour voir Tiger Woods remporter son 15ème Majeurs, 11 ans après sa dernière victoire à l’US Open en 2008. Qui aurait cru qu’après ses nombreuses opérations du dos et ses troubles médicamenteux, il reviendrait à son meilleur niveau à -13 ?

Mais ce n’est pas tout. La France ramène une nouvelle coupe à la maison. Celle d’une compétition inédite, celle d’une compétition esportive (oui peut-être que j’invente un mot), celle de la FIFA eNations Cup. Je sais, là tu te dis « de quoi ? » et pas de panique, je vais t’expliquer ce que c’est. 

En février dernier, la FIFA a annoncé la tenue du premier tournoi FIFA eNations Cup. Au programme : 20 équipes nationales de « efoot » constituées de deux joueurs chacune. Cet événement est l’un des trois tournois organisés par la FIFA faisant parti du FIFA 19 Global Series avant le FIFA eWorld Cup qui aura lieu début août. Pour la première fois, ce ne sont pas des joueurs uniques ou des clubs qui s’affrontent mais bien des nations qui représentent des pays mais surtout qui appartiennent à des fédérations. Comme le soulignait justement Luis Vicente, Directeur de la transformation digitale et de l’innovation à la FIFA, cela démontre la montée en puissance du esport : « L’implication de nos associations membres dans un tournoi international dédié aux nations constitue un autre pas en avant important et passionnant pour la FIFA et le développement de l’eFootball au niveau mondial. Après l’introduction réussie de la Coupe du Monde eClub de la FIFA ces dernières années et du nouveau mode par équipe, nous sommes impatients d’intégrer cette compétition nation contre nation dans notre portefeuille d’eFootball. » 

La compétition avait donc lieu ce week-end à Londres. Pour représenter la France deux joueurs : Maestro (6ème au classement FIFA19 Global Series avant la compétition) et DaXe (membre de l’équipe du PSG eSport et 6ème mondial à FIFA19 sur Xbox). Pour arriver jusqu’en finale, tout n’a pas été simple. Les vingt équipes réparties en quatre poules de cinq se sont affrontées samedi pour déterminer quelles seraient les deux premières équipes qualifiées de chaque poule. Malheureusement pour les français, il a fallu attendre le résultat du match entre la Finlande et l’Arabie Saoudite (l’une des équipes favorites) dimanche matin pour savoir si ils se qualifieraient pour les 1/4. Remercions donc les finlandais d’avoir neutralisé l’Arabie Saoudite. Pour la suite, en quart ce fut le Brésil, en demi le Portugal et en finale, l’Argentine. Après un premier 1vs1 qui s’est conclu par un match nul, la France a gagné sa deuxième rencontre 2-1, s’assurant la victoire finale du tournoi.

Alors je m’y connais toujours pas très bien en esport mais cette victoire permet aux Bleus de remporter la modique somme de 40 000 dollars, 1500 points au classement FIFA19 Global Series (ce qui va permettre de faire un sacré bond dans le tableau) et ainsi avoir une chance de participer au FIFA eWorld Cup auquel accèdent les 60 premiers de ce classement. Pour résumer, la FIFA organise trois gros tournois de esport : le FIFA eClub World Cup où les meilleurs clubs se qualifient, le FIFA eNations Cup où se sont les meilleures nations qui se qualifient et le FIFA eWorld Cup où là se sont les meilleurs joueurs qui se qualifient. A côté de ces tournois « Majeurs », de nombreux tournois nationaux et continentaux ont lieu pour là aussi glaner des précieux points pour le classement FIFA19 Global Series (et si tu veux connaître le calendrier détaillé, feel free de consulter le site de la FIFA) qui, rebouclons encore une fois la boucle, permet de se qualifier au FIFA eWorld Cup.

Tout ça pour dire que les eBleus sont CHAMPIONS DU MONDE et ont donc gagné la toute première Coupe du Monde de efoot des sélections et rien que pour ça, on peut se remettre un petit Vegedream !

Publicités
Romane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s